ALAIN
CARON
ALAIN CARON
Le bassiste Alain Caron a entrepris sa carrière à l’âge de 11 ans en participant à un concours d’amateurs. Il se joint ensuite à divers groupes qui interprètent des succès tirés du Top 40 et des standards des répertoires américains, sud-américains et français. À 14 ans, grâce à un disque d’Oscar Peterson, il découvre le genre musical qui deviendra sa plus grande passion : le jazz.

En 1977, une occasion en or se présente à lui lorsqu’il rencontre Michel Cusson et son groupe. Alain Caron se trouve alors en compagnie de musiciens de la même trempe que lui, qui pouvaient apprécier le jazz et ses fondements et qui souhaitaient innover. De cette rencontre est né le groupe jazz fusion québécois UZEB.

Tout en jouant avec UZEB, il commence à travailler en studio et à donner des spectacles dans tous les clubs de jazz de la ville. Essentiellement autodidacte, il a cependant suivi quelques cours de musique privés pour ensuite entrer au Berklee College of Music en 1979. Pendant son séjour à Boston, il est rapidement mis en contact avec des collègues étudiants et l’élite des musiciens de jazz. Il joue dans les clubs de la région de Boston avec des musiciens tels que David Kikovsky, Tom Harrell, Sal Nestico, Frank Tiberi, Jerry Bergonzi et Bob Moses, pour n’en nommer que quelques-uns.

Il décide de revenir à Montréal pour se consacrer presque exclusivement à UZEB. Entre 1981 et 1990, le groupe enregistrera 10 albums et vendra au-delà de 400 000 exemplaires de ces disques à travers le monde, en plus d’offrir d’innombrables concerts dans plus de 20 pays.

Par la suite, Alain Caron prend sa carrière solo en main et fonde sa propre étiquette, LES DISQUES NORAC. En 1993, il réalise son premier album solo, Le Band, qui reçoit un Félix dans la catégorie Album jazz de l’année, puis il part en tournée au Canada et en Europe avec son groupe. Suivront les disques Rhythm’n Jazz (1995) et Play (1997). En 2000, il fait paraître Call me Al, qui est mis en nomination pour le Félix Album jazz de l’année. En 2003, son cinquième disque solo, intitulé simplement 5, est lancé; il reçoit une nomination pour un JUNO dans la catégorie Album jazz contemporain de l’année.

En parallèle, il accompagne à titre de bassiste de nombreux artistes de réputation internationale, notamment Mike Stern, Frank Gambale, Biréli Lagrène, Didier Lockwood, Tiger Okoshi, Billy Cobham, Horacio «El Negro» Hernandez, Dennis Chambers, Alex Acuna, Don Alias et Gino Vannelli, et se produit dans plus de 30 pays.

En avril 2005, Alain Caron est invité à donner une série de spectacles et à enregistrer avec le prestigieux WDR Big Band à Cologne, en Allemagne, sous la direction de Michael Abene de New York. Le disque et le DVD doubles LIVE Cabaret de Montréal sortent en 2006. L’année suivante, il reçoit un doctorat honorifique de l’Université du Québec à Rimouski et lance l’opus Conversations.

En 2010, il lance son septième album studio solo, Sep7entrions, récipiendaire du Félix dans la catégorie Album de l’année – Jazz création, et offre une série de spectacles. L’année suivante, il assiste à l’inauguration de l’École de musique Alain-Caron, située à Rivière-du-Loup, un établissement qui regroupe sous un même toit des activités de formation, d’administration et de diffusion.

En 2013, il participe à la 6e nuit des Virtuoses présentée à l’île de La Réunion, aux côtés du Français Benoît Sauvé (flûte à bec), de l’Australien Mark Atkins (didgeridoo) et du Tchèque Max ZT (hammered dulcimer). La même année, il fait paraître Multiple Faces, son huitième opus studio solo.

Alain Caron s’est acquis une réputation de maître de la basse électrique et de virtuose de la basse à six cordes. Cette notoriété a fait en sorte qu’il est invité régulièrement à donner des classes de maître dans de grandes villes du monde, notamment Montréal, Toronto, Vancouver, New York, Boston, Los Angeles, Paris, Londres, Rome, Amsterdam, Genève, Francfort, Tokyo, Hong Kong, Bogota et Mexico.

L’œuvre et le travail d’Alain Caron ont fait l’objet d’un grand nombre d’articles publiés dans des magazines spécialisés. Qu’il s’agisse de pages frontispices, d’articles de fond ou de palmarès des meilleurs bassistes, dans lesquels son nom revient constamment, son impressionnant dossier de presse rassemble des articles parus en Allemagne, en Angleterre, en Belgique, au Canada, en Corée du Sud, en Espagne, aux États-Unis, en France, en Hollande, en Israël, en Italie, au Japon, au Mexique, en Russie et en Suisse.

À ce jour, Alain Caron a fait paraître plus de 20 disques, que ce soit à titre solo ou avec le groupe UZEB, en plus de collaborer à quelque 25 albums d’artistes évoluant autant dans le jazz et la musique world que la pop et la chanson. Récipiendaire de plusieurs prix, dont 11 Félix, un Gémeaux et le prix Oscar-Peterson à deux reprises, Alain Caron a été élu meilleur bassiste huit années consécutives par le magazine Jazz Report.

Médias et honneurs

1980-1991 Avec le groupe UZEB :
Prix Félix Album jazz de l’année (1983, 1984, 1986, 1987, 1990, 1991)
Prix Félix Groupe de l’année (1984, 1989)
Prix Gémeaux Meilleure musique originale (1989)
Prix Félix Artiste s’étant le plus illustré hors Québec (1990)
Prix SOCAN dans la catégorie Musique Jazz (1990)
Prix Oscar-Peterson (1991)
UZEB est l’un des meilleurs groupes de jazz électrique, selon Down Beat Magazine

1991 Alain Caron fait son apparition dans le Dictionnaire du jazz, publié par Robert Laffont

1992 Interviews dans le magazine américain Bass Player et dans les magazines français Bass & Drums et Bass Magazine

1993 Élu Maître bassiste par le magazine français Guitariste dans les catégories Francophone et International
Prix Félix Album jazz de l’année pour Alain Caron / Le Band

1993 à 2000 Élu Meilleur bassiste électrique par le magazine canadien The Jazz Report pendant huit années consécutives

1996 Première page de l’édition de juin du magazine américain Bass Player (E-U) et du Bass Magazine (France)
Classé au quatrième rang du Top 10 des meilleurs bassistes au monde du magazine américain Bass Player (résultat d’un vote mené auprès de lecteurs du monde entier)

1998 Bass Player classe l’album Play parmi les 10 meilleurs albums de la décennie

1999 Gagnant du prix Hagood Hardy, catégorie Musique de jazz/instrumentale au Gala de la SOCAN

2001 Nomination pour le Félix Meilleur album jazz de l’année pour Call me Al

2003 Gagnant du prix Hagood Hardy, catégorie Musique de jazz/instrumentale au Gala de la SOCAN
Gagnant du prix Héron d’Or attribué par le Festi-Jazz international de Rimouski

2005 Nomination pour un prix Juno dans la catégorie Album jazz contemporain de l’année pour 5

2007 Doctorat honorifique décerné par l’Université du Québec, sous l’égide de l’Université du Québec à Rimouski (seul musicien à ce jour à avoir reçu cet honneur)

2008 Alain Caron fait son apparition dans le livre Bass Player presents THE FRETLESS BASS distribué par Hal•Leonard

2011 Inauguration de l’École de musique Alain-Caron à Rivière-du-Loup
Prix Félix dans la catégorie Album de l’année – Jazz création pour l’album Sep7entrions

2009-2010 Participation aux activités de recherche et développement de la compagnie italienne Markbass en vue de concevoir l’amplificateur Combo 121 Lite – Alain Caron Signature, mis sur le marché en 2011

2013 Récipiendaire à nouveau du prix Oscar-Peterson, cette fois à titre solo

1980 Parution de nombreux articles à son sujet (pages frontispices, articles de fond, palmarès)
à ce jour dans des revues spécialisées, dont Bass Player, Bassics, Frets and Bass Musician Magazine et All About Jazz (États-Unis), Canadian Musician, Musik etc. et Son & Image (Canada), Bass Magazine, Jazz Bass Player et Jazz Life (Japon), Jazzzeit, Bass Professor, Stereo Play, BASS Quarterly et Bassmeister (Allemagne), Guitarist Magazine et Bassiste (France), Guitar Club, The Music Magazine, Dismamusica et Guitar Club (Italie) Musyk et Gitarai Bas (Pologne) et Guitar Lab (Corée du Sud)

Discographie

ALAIN CARON
1993 Le Band
1995 Rhythm’n Jazz
1997 Play
2000 Call me Al
2003 5
2006 LIVE Cabaret de Montréal (DVD, 5.1 surround)
LIVE Cabaret de Montréal (double CD)
2007 Conversations
2008 Series: The Jazz-Rock Cuts
2010 Sep7entrions
2013 Multiple Faces

ALAIN CARON – Projets
1992 Basse Contre Basse (en duo avec Michel Donato)
Caron-Ecay-Lockwood (en trio avec Jean-Marie Ecay et Didier Lockwood)

UZEB
1981 Live in Bracknell
1982 Fast Emotion
1984 You be Easy
1985 Between the Lines, enregistrement du vidéoclip 60 rue des Lombards
1986 Live à l’Olympia
1986 Absolutely Live (avec Didier Lockwood)
1988 Noisy Nights et enregistrement du vidéoclip Noisy Nights
1988 Live in Europe (compilation)
1989 UZEB Club, et enregistrement du vidéoclip UZEB Club
1990 World Tour '90
1999 Best OF UZEB (compilation)
2006 The Last Concert

COLLABORATIONS (JAZZ-WORLD)
1992 Sortie, Sortie
1992 Leni Stern, Ten Songs
1992 Jean-Pierre Zanella, Camino
1993 Leni Stern, Like One
1996 Hilario Durán, Francisco’s Song
1996 Oyate, Soul Jazz
1998 Jay-Tee, Jay-Tee
2002 Alain Lefebvre, Carnet de notes
2002 Levon Ichkhanian, Travels
2002 Yves Nadeau, Expression Tableaux
2004 Harald Weinkum, A Bass Bolero
2004 JD Project, Tangled Web
2006 Frank Gambale, Natural High
2009 Frank Gambale, Natural Selection
2009 Sébastien Charlier, Precious Time

COLLABORATIONS (POP ET CHANSON)
1980 Diane Tell, En flèche
1982 Jean Robitaille, Transparence
Céline Dion, Tellement j’ai d’amour pour toi
1991 Maurane, Ami ou ennemi
Carole Laure, She says move on
Sari Dajani, Sari Dajani
1993 Diane Dufresne, Détournement majeur
Toyo, Symbiose
1997 Lynda Lemay, Du coq à l’âme
2006 Lynda Lemay, Ma signature